Bobine de fil

Calculer le degré parmi les cousins

Point de départ : les cousins germains sont cousins au premier degré

A B C B1 C1 B2 C2 B3 C3 B3 C3 B4 C4

Considérons une liste de descendants successifs d'une personne : A est le père de B, qui est le père de B1, qui est le père de B2, qui est le père de B3, qui est le père de B4.

Considérons maintenant une autre branche de descendants : A est le père de C, qui est le père de C1, qui est le père de C2, qui est le père de C3, qui est le père de C4.

A est l'ancêtre commun. B et C sont frères.
B est oncle de C1, et C est oncle de B1.
B1 et C1 sont cousins germains, c'est-à-dire cousins au premier degré.

B est grand-oncle de C2, comme C est grand-oncle de B2.

B est arrière-grand-oncle de C3, comme C est arrière-grand-oncle de B3.

Le degré augmente de un à chaque généaration, sur chaque branche

B1 et C2 sont cousins au 2e degré. De même, B2 et C1 sont cousins au 2e degré.

B2 et C2, enfants de cousins, sont cousins au 3e degré.
B1 et C3, comme B3 et C1, sont aussi cousins au 3e degré.

B1 et C4 sont cousins au 4e degré, ainsi que C1 et B4.

B3 et C3, petits-enfants de cousins, sont cousins au 5e degré, comme B2 et C4, ainsi que B4 et C2.

B4 et C4, arrière-petits-enfants de cousins, sont cousins au 7e degré, et ainsi de suite.

Degré de parenté

Le «degré de cousinage» dont nous parlons ici doit être distingué du «degré de parenté» qui est défini d'une autre manière. Attendu que deux cousins germains sont parents au 4e degré, on a la relation :

(degré de parenté) = 3 + (degré de cousinage)

Contact   |   Accueil   >   Généalogies